(S) Pointe de Drône (2950m) – 15.03.2013

Limite.. Limite..

Là je dois l’admettre, avec un –9 en bas et au moins –15 en haut, avec des vents jusqu’à 30-40 km/h, un itinéraire pas assez préparé (déclivité), et une mauvaise appréciation sur place, ça a été limite.

Mais donc tout commence bien à Bourg-St-Bernard à 1915m, il fait beau, et voir de belles montagnes blanches me réjouis le cœur, elles me manquaient !

DSC06632
Au fond à droite (caché), le Col du Gd-St-Bernard

De plus, je revis quelque peu mon Tour des Combin de l’été passé, quelle merveilleuse grande randonnée !

TDC–Tour des Combins–2012 (à regarder en HD et plein écran ^^)

Mais l’objectif cette fois est la Pointe de Drône. Le chemin passe par la Combe de Drône. La poudreuse que j’attendais n’existe simplement pas, tout est glacé et soufflé.

DSC06633 Panorama

La Pointe de Drône, l’objectif. Mais je vois des traces qui montent par un passage non référencé par le Topo. J’ai beaucoup hésiter à les suivre, et je décide finalement de continuer.. grosse erreur !

La Pointe de Drône..

Je vais donc suivre la voie normale du Topo, jusqu’à un replat, où je décide de passer par un couloir que le Topo indique comme faisable en descente..

Une belle leçon, une fois encore, car j’ai totalement sous évalué le dénivelé réel ainsi que la déclivité !

Je me retrouve à devoir faire 250 mètres dans des conditions assez critiques :
– Forte déclivité
– Température (-14/15)
– Vent
– Neige glacée et soufflée

En fait, l’ascension est rendue encore plus difficile par le fait que je dois chercher à rester sur de la neige glacée, de sorte à ce que mes couteaux crochent !

A quelques mètres du sommet, les doigt glacés malgré de meilleurs gants, je dois même enlever les skis et les accrocher au sac (dans une position et situation délicate), pour une fin réalisée à pied, à creuser des marches dans la neige glacée (presque de l’escalade de glace) ! Je souhaite être honnête, ce fût limite. Une fois encore je peux constater que je garde mon sang froid, mais dire que je n’ai pas eut une petite sueur froide serait mentir..

Bref, une belle leçon. En fait j’aurais du aller là où tout le monde est allé : Au Mont Telliers.
Et pour cause, ascension beaucoup plus simple et aisée, et avec une magnifique vue au sommet… Ce sera pour une prochaine fois.

Mais donc j’arrive tant bien que mal au sommet ! Avec de magnifiques vues sur les Combins et les Alpes Italiennes ! Ca en valait la peine non ? ^^

DSC06666 Panorama

Le Sommet avec les Grandes Jorasse et le Mont Blanc derrière. Le sommet étant trop risqué, pas de panorama de ce côté (Massif du Mont Blanc) et j’en suis déçu..

Sommet : Grandes Jorasses et le Mont Blanc derrière.

Le Mont Dolent au fond à gauche, et les Monts Telliers (que j’aurais mieux fait de choisir) à droite
Le Mont Dolent, et les Monts Telliers à droite

A l’Est, Grand Combin et Mont Vélan, Massif dont j’ai fait le Tour ^^

A l'Est, Grand Combin et Mont Vélan

Voilà, pour la descente, je me refuse à passer par où je suis monté, et rejoins donc les traces que j’avais vues depuis en bas.

La neige sera juste … catastrophique
La Réga a du venir, apparament pour un grand groupe de randonneur que j’avais vu plus tot, et pour la première fois je me suis dit “Tiens, ça aurait pu être pour moi”

2950m, +1075m, ~9km

(S) Pointe de Drône - 15.03.2013  (S) Pointe de Drône - 15.03.2013 Profil

Album Flickr : http://www.flickr.com/photos/49864589@N05/sets/72157632999752935/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s