Côté jardin .. (24-25.04)

Le 24, achat de tout le matériel nécessaire pour la barrière.. une grosse journée d’achat et de montage.. Un grand merci à mon papa pour l’aide.

Le 25, bien quatre heures d’application de lasure (brun foncé) sur ladite barrière.. Le dos me fait souffrir (c’est pour ça que je travail assis sur la chaise), mais ce travail en plein aire, simple mais qui demande de la minutie, me réjouis plutôt.

Je ne respecte pas des masses les consignes de repos et de précautions vis à vis de l’opération. J’espère que d’avoir des bandages bien serrés fera office de contre-poids ^^.

DSC07154DSC07157DSC07156

Un grand plaisir que ce jardin !

Plus inquiétant par contre, la minette qui nous a adopté et qu’on a adoptée est venue en boitant de la patte avant droite ! Nous espérons rien de grave, si d’ici 2-3 jours pas d’amélioration, je l’amènerais chez le vétérinaire..

DSC07159
Après être restée un moment sur mon dos^^, elle trouve un bout de linge disponible.
Photo prise à l’insu de mon plein gré par Lise

Côté jardin .. (21-22.04)

Nous disposons d’un chouette jardin qui me réjouis beaucoup, bien plus que le bien trop grand terrain de mon ancienne propriété..

Nous avons procédé à une première phase d’exploitation de celui-ci. Objectifs:

  • Des légumes – essentiellement des tomates..
  • Des fruits – essentiellement des framboises.. on est méga fan ^^)

Suivront plusieurs rosiers et fruitiers qui seront plantés le long de la haie gauche.. Egalement peut être la mise en place d’une petite serre pour des salades… Mais j’ai juste pas envie de devoir mettre plein d’anti-limace  au pied de mes légumes..

Alan qui plante des fraisiers
Alan qui plante des fraisiers..

Loic qui plante des tomates.
Loïc qui plante des tomates.

Tout le monde travail dur... ^^
Tout le monde bosse dur ^^

DSC07143
Un premier rosier est planté

Les 3 bacs de légumes..Tomates Chery

Trois sortes de framboises, noir, rouge et orange..Tomate Chery et Normales..
Les trois bacs de légumes et fruits

Quelqu'un veille ^^
Quelqu’un veille ^^

Christianisme(s) et Saints Chrétiens ..

Le Christianisme fut la première Sagesse/Tradition qui m’accueilli et m’aida lorsque débuta ce que j’appelle “mon chemin spirituel”, il y a sept ans environ.

Riche d’une méconnaissance totale mais plein de préjugés sur les religions chrétiennes et leurs textes canoniques que j’étais, je commençai par les textes apocryphes trouvés à Nag Hammadi. L’idée de lire des textes vieux de 2000 ans me plaisait au plus haut point, car j’imaginais que la Bible ne pouvait qu’avoir subi 2000 ans de modifications intéressées et malhonnêtes (propagande souvent vue et revue dans le “New Age”, encore une fois »), chose qui aura été démentie par les textes de la Mer Morte. Bien évidemment, je ne parle pas des versions les plus récentes, édulcorées et vulgarisées, de la Bible.

Ce qui est vrai par contre, c’est que l’église Catholique a statué et choisi quels livres seraient retenus et quels autres serait hérétiques et détruits. Rien de choquant là-dedans, presque tout les groups et/ou institutions font de même, à plus forte raison encore à titre individuel. La majorité des gens cherchent à voir leurs croyances renforcées et chercheront les gens qui pensent comme eux…
Hors donc, la bibliothèque retrouvée à Nag Hammadi contient nombre de textes apocryphes qui n’étaient connus que par leur noms..
(Attention, comme toute bibliothèque, celle-ci contenait forcément du bon et du moins bon.. esprit de discrimination requis comme toujours..)

Enfin bref, je commençai par les textes apocryphes, pour quand même arriver au moment de la lecture de l’Evangile (Combien nombreux sont ceux qui jugent/statuent sur le christianisme sans même avoir lu le nouveau testament..), puis plonger dans des œuvres magistrales de Saintes et Saints Chrétiens.

Catherine de Sienne et Marie d’Agreda m’auront particulièrement marqué! La première, sous extase, discutait directement avec “Dieu”, et la seconde, me semble-t-il, peut être perçue comme une des fondations du culte Mariale (Révélations de la vie des parents de Marie et de Marie elle-même).
Comment juger la qualité d’une révélation? Bien évidemment par la profondeur des messages mais également par sa forme, puis le contenu du message devrait toujours être mis en relation avec d’autres sources, passé sous la loupe de la discrimination et de l’épreuve, de la concordance, etc…. Enfin c’est aussi mon avis.
Si ces deux Saintes mon marqués, c’est donc logiquement que leurs œuvres me paraissent répondre magistralement à ces critères, et sont par exemple sans comparaison avec les délires actuels.. (channeling etc..)

C’est donc à cette époque que je m’enrichissais principalement dans la tradition chrétienne et où je fréquentais messes catholiques et assemblées/cultes évangélistes/protestants.
Naturellement, j’en garde des souvenirs positifs et négatifs, le meilleur (piété, charité, amour, foi, espérance..) côtoyant le pire (jugement, exaltation, dogmatisme, complaisance, voir manipulation).

Quoi qu’il en soit, n’en doutez pas, le Christianisme (ou plutôt, les Christianismes), avec ses 2000 ans d’histoire, d’évolution et d’œuvres (Ecrits, musiques, mais également œuvres caritatives dont l’église catholique est la plus grande pourvoyeuse dans le monde..), peut être une Grande, insondable et inépuisable Religion pour qui s’y investit avec sincérité et honnêteté..

Comme musique de fond.. je vous propose l’œuvre sacrée suivante.

 

Des constats que je peux faire des trois religions dit “du Livre”, c’est celui du jugement qui me navre le plus, et particulièrement pour le Christianisme puisque de ma lecture des évangiles (Les épitres étant, pour moi et sans vouloir minimiser leur importance et inspiration, déjà essentiellement de l’ordre de l’humain et de l’interprétation..), il me semble qu’une simplification à l’extrême du message du Christ puisse se résumer à :

  • Aime Dieu
  • Aime ton prochain comme toi-même (Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse…et inversement)
  • Ne juge pas, ne juge pas, ne juge pas, et l’ai-je déjà dit ? “Ne juge pas”

(Attention, ne pas juger ne veut absolument pas dire ne pas constater, ou ne pas prendre position. Et si je parle plus particulièrement du jugement dans le Christianisme, je ne sous-entend pas du tout qu’il y ai moins de jugement dans le judaïsme ou l’islam.. bien au contraire.)

Pour ce qui est de Son œuvre et de la profession de foi des chrétiens, celle-ci peut être présentée superbement par ces paroles de Sainte Cécile :

… Car toutes les choses qui ont été faites, c’est le Fils engendré du Père qui les a créées. Et toutes les choses qui ont été créées, c’est l’Esprit procédant du Père qui les a animées. C’est donc ce Fils de Dieu qui, en venant dans le monde, nous a montré par ses paroles et ses miracles qu’il existait une autre vie.» Tiburce dit alors << Donc, tu affirmes qu’il n’est qu’un seul Dieu. Et comment peux-tu maintenant dire qu’il y en a trois ? » Cécile répondit: << Comme en la seule et unique sagesse ou âme de l’homme, il existe trois choses: le génie, la mémoire et l’intellect, de même en une seule et unique essence de la divinité, trois personnes peuvent exister. » Puis elle se mit à lui prêcher la venue et la Passion du Fils de Dieu et à lui montrer les nombreuses harmoniques de cette Passion: << En effet, dit-elle, le Fils de Dieu fut pris, afin que le genre humain, pris par le péché, soit libéré. Le Beni fut maudit pour que l’homme maudit obtienne sa bénédiction. Il supporta qu’on se joue de lui pour que l’homme soit affranchi du jeu des démons. Il reçut la couronne d’épines sur la tête, afin d’éloigner de notre tête la sentence capitale. Il absorba le fiel amer pour restituer à l’homme la douceur du gout. Il fut dépouillé pour voiler la nudité de nos ancêtres. Il fut suspendu sur du bois afin de supprimer le péché du bois‘. » ..

Même si je conçois et comprends tout à fait les conditionnements qui mènent les religieux à juger les autres (autres religions, autre confession, autres qui pensent différemment), dans le christianisme je le trouve particulièrement navrant car “traitre” à ce qui me semble donc être une des paroles essentielles du principal concerné..

Je trouve une bonne chose qu’il y ai plusieurs confessions, plusieurs “colorisations” de la foi Chrétienne qui puissent répondre à des besoins et attentes différents.
Une confession riche de 2000 ans d’humanité (Catholicisme)?
Ou plutôt un “retour aux sources” épuré (Protestantisme)?
Ou plutôt un panel encore plus éclectique ? (Eglises évangéliste de toutes sortes..)
Très bien, mais plutôt que d’entendre certains juger les catholiques et leur “culte des Saints”, je souhaiteraient qu’ils s’occupent de la poutre plutôt que de la paille, ou qu’ils s’intéressent aux œuvres de ces mêmes saints..
Je voudrais qu’il soit inconcevable d’entendre dans un culte “ces catholiques qui iront en enfer” (y’a-t-il pire jugement?), ce qui peut être entendu provenant aussi bien de certains catholiques vis à vis des protestants..

Enfin bon.. que faudrait-il dire alors des masses de gens qui jugent carrément une religion elle-même, tout entière! Chose simplement inconcevable et dépourvu de tout sens pour moi.

Donc, c’est avec plaisir que j’ai lu (raison principale et initiatrice de la rédaction de cet article) :

41Q6wSs8oDL._SL500_

C’est un petit recueil de textes hagiographiques. C’est des textes courts et expéditifs, sans comparaison avec les œuvres de milliers de pages des Saintes dont j’ai parlé, mais que j’ai trouvé très plaisant à lire.

Il s’agit de textes parlant de Saintes.. Saintes par une foi qui n’existe plus aujourd’hui, dans un contexte qui n’existe plus également. Fin du 3e siècle, les chrétiens sont encore persécutés et très nombreux sont les martyres. Les Saintes de ce recueils sont des vierges qui placeront leur foi et leur don de soi au-dessus de tout..

Pourquoi des persécutions? C’est encore l’époque de la religion romaine, avec toutes ces divinités auxquels il faut sacrifier (Jupiter, Mars etc..). Et ces vierges, adeptes de cette nouvelle religion qui prône la croyance en un dieu unique et invisible, que des consuls, empereurs et autres voudront marier, refuseront de s’y soumettre. A elles les tortures et sévices physiques inimaginables aujourd’hui mais qui se pratiquaient couramment à cette époque..

Mais lisez plutôt.. (Les sévices physique de Sainte Cécile sont relativement modérés comparativement à ce que d’autres Saintes ont subi..)

L’auteur :

Jacques de Voragine est né vers 1226 en Ligurie. Il entre dans l’ordre des dominicais italiens des 1244, au couvent Santa Maria in Castello, à Gênes. C’est le début d’une brillante carrière: sous-prieur du couvent de Gênes en 1258, puis prieur des couvents d’Asti et de Gênes, prieur provincial de Lombardie (province dominicaine qui couvrait toute l’Italie du Nord) a deux reprises (1267-1277 et 1281-1286). Cette fonction lui permet d’avoir des contacts réguliers avec ses confrères de l’Europe entière lors des chapitres généraux de l’ordre: ces échanges ne seront pas sans effets sur la diffusion et la révision de La Légende dorée, le plus célèbre recueil hagiographique du Moyen Age, qu’il organise et rédige dans les années 1264-1267. Collection de vies de saints savamment compilées, manuel de culture générale religieuse utile aux prédicateurs, ce recueil peut également, en complément de son usage en vue du prêche, être l’objet d’une lecture privée. Jacques de Voragine devient archevêque de Gênes en 1292, charge qu’il assumera jusqu’à sa mort en 1298.

Extrait du texte sur Sainte Lucie :

..Mère, tu es guérie! Mais je t’en conjure, au nom de celle qui t’a soignée par ses prières, ne me parle plus de mon futur époux et distribue aux pauvres tout ce que tu me réservais pour ma dot. —— Ferme-moi les yeux, répondit sa mère, avant de disposer de tes richesses comme tu l’entends. >> Lucie rétorqua: << Ce qu’on donne en mourant, on le donne parce qu’on ne peut l’emporter avec soi. Donne-moi ta fortune de ton vivant et tu en seras récompensée.»

Quand elles furent rentrées chez elles, elles divisèrent jour après jour leurs biens et les donnèrent pour les besoins des pauvres. La nouvelle de cette dispersion parvint au fiancé de Lucie, qui s’en enquit auprès de la nourrice de la jeune fille. Elle eut la sagesse de lui répondre que sa fiancée avait trouvé un bien plus rémunérateur, qu’elle voulait acheter en son nom; C’est pourquoi on la voyait réaliser une partie de sa fortune. L’insensé crut qu’il s’agissait d’affaires terrestres et se porta garant des vendeurs. Mais quand tout fut vendu et reversé aux pauvres, le fiancé porta plainte contre Lucie devant l’officier consulaire Paschase, en l’accusant d’être chrétienne et d’agir à l’encontre des lois impériales.

A Paschase qui lui ordonnait de sacrifier aux idoles, elle répondit: << Le sacrifice qui plait à Dieu consiste à visiter les pauvres et à subvenir à leurs besoins ; et puisque je n’ai plus rien à donner, je me donne moi-même pour lui être offerte. » Paschase rétorqua: << Tu peux bien raconter de telles sornettes a un chrétien de tes semblables, mais moi, qui respecte les décrets des souverains, il est inutile de chercher à me convaincre. — Tu respectes les décrets de tes souverains, et moi je respecte la loi de mon Dieu, dit Lucie; tu crains les souverains, et moi je crains Dieu. Tu ne veux pas les offenser, et moi je prends soin de ne pas offenser Dieu. Tu désires leur plaire; moi je veux plaire au Christ. Fais donc ce que tu sais t’être utile, et moi je ferai ce que je penserai m’être utile. » Paschase lui dit: << Tu as dilapidé ton patrimoine en compagnie de séducteurs et tu parles donc comme une prostituée. —- J’ai placé mon patrimoine en lieu sûr, répondit Lucie, et n’ai jamais eu affaire aux séducteurs de l’esprit et du corps. » Paschase interrogea: << Et qui sont donc les séducteurs de l’esprit et du corps? » Lucie répondit << Ce sont des gens comme toi qui sont les corrupteurs de l’esprit, parce que vous persuadez les âmes de se détourner de leur créateur. Les séducteurs du corps, ce sont ceux qui font passer les plaisirs corporels avant les joies éternelles. » Paschase dit alors : << Ces discours cesseront quand on en viendra aux coups. » Lucie rétorqua: << Les discours de Dieu ne peuvent cesser. — Tu es donc Dieu ? » Demanda Paschase. Lucie répondit: << Je suis la servante de Dieu, qui a dit: Quand vous serez conduits devant les rois et les juges en mon nom, ne vous souciez pas de vos paroles, car ce ne sera pas vous qui parlerez, mais le Saint-Esprit? » Paschase demanda: << Tu as donc le Saint-Esprit en toi ? — Ceux qui vivent chastement sont le temple de Dieu », répondit Lucie. Alors Paschase : << Je vais donc te faire conduire au bordel, afin que tu y sois violée et que tu perdes le Saint-Esprit. » Lucie répondit: << Le corps n’est corrompu que si l’esprit y consent; si tu me fais violer contre ma volonté, la chasteté qui me vaudra la couronne sera doublée. Tu ne pourras jamais forcer ma volonté au consentement. Mon corps, lui, est prêt à tous les supplices. Qu’attends-tu ? Vas-y, fils de Satan, exerce ton désir de torture ! »

Alors Paschase fit venir les souteneurs et leur dit: << Invitez tout un chacun à prendre son plaisir sur elle et qu’on abuse d’elle jusqu’à la mort ! » Mais quand on voulut l’entrainer, le Saint-Esprit la fixa sur place si fermement qu’on ne pouvait la bouger. Paschase rassembla mille hommes et la fit enchainer aux pieds et aux mains, mais on ne put la déplacer. Il employa alors mille paires de bœufs ; mais la vierge du Seigneur demeura immobile. Des magiciens furent appelés, afin de la déplacer par leurs incantations; en vain. Alors Paschase dit: << Quels sont ces maléfices, qui font qu’une fille ne peut être entrainée par mille hommes ? » Lucie répondit << Il ne s’agit pas de maléfices, mais des bienfaits du Christ. Et même si tu ajoutes dix mille hommes, tu me verras demeurer immobile. » Paschase, croyant aux délires de certains, pour qui l’urine dissipe les maléfices, l’en fit asperger. Elle ne bougea toujours pas ; rempli d’angoisse, il ordonna qu’on allume un feu autour d’elle et qu’on verse sur elle de la poix, de la résine et de l’huile bouillante. Lucie lui dit: << J’ai obtenu par la prière la suspension de mon martyre, afin d’ôter aux croyants la peur du supplice et aux incroyants l’éructation de leurs insultes. » Les amis de Paschase, voyant son angoisse croitre, plongèrent une épée dans la gorge de Lucie, qui, loin de perdre la parole, dit: << Je vous annonce que la paix a été rendue à l’Eglise, car aujourd’hui Maximien est mort et Dioclétien a été chassé du trône. Et de même que ma soeur Agathe a été donnée à Catane comme protectrice, de même, j’ai été accordée comme médiatrice à Syracuse. »

Pendant que la Vierge prononçait ces mots, voici que des fonctionnaires de Rome arrivent, arrêtent Paschase et l’emmènent enchainé auprès de César. Arrivé à Rome, il comparut devant le Sénat. Quant à la vierge Lucie, elle ne bougea pas du lieu où elle avait été frappée et ne rendit pas son dernier souffle avant que les prêtres ne soient venus lui apporter le corps du Seigneur et que tous ceux qui étaient présents n’aient répondu amen au Seigneur. En ce lieu elle fut ensevelie et une église y fut élevée. Elle a souffert au temps des empereurs Constantin et Maxence, vers l’an du Seigneur 300.

Voilà un exemple pour ce qui est des Saintes Martyres. Suivront dans l’ère chrétienne (catholique) d’autres personnalités qui seront proclamés Saints de par leur vies, témoignages et œuvres. J’ai juste envie dire “N’hésitez pas à y puiser votre eau..”

PS: Un problème avec ce mot ou cette notion de Saint? Aucun problème, ne pas hésiter à le remplacer par “modèle”.

Photos du jours.. Clarens

DSC00100
17.04.2013

Cet arbre se trouve à Clarens, près de la clinique où pratique mon chirurgien. Le cadrage n’est pas idéal car j’ai du composer avec les badauds. On voit les Dents du Midi encore sous la neige.
Quelques secondes plus tôt, un parapentiste atterrissait juste à côté en me frôlant de très près! Ce qui me rappela mon objectif de faire le brevet. 

J’ai pris cet arbre en photo je crois la première fois le 16 Janvier, deux jours après le retrait des lipomes douloureux de mon dos, et il y avait de la neige même à cette altitude! Cela faisait deux jours que je ne souffrait d’aucunes douleurs au dos et je me demandais “Suis-je enfin libéré de ces douleurs ?” (La réponse sera : Non)

P1010210
16.01.2013

Le même endroit le 3 février.

DSC05699
03.02.2013

Aieuuuh!!

Retrait de mes varices par stripping.

Petite présentation ici :
http://www.youtube.com/watch?v=F67xLpD048k

Informations ici:
http://www.macirculation.com/Varices_r4.html
http://www.varices.info/comprendre_les_varices/varice/definition.shtml

A l’époque c’était deux semaine de clinique, un mois de bandage, et des semaines/mois de bas (c’est du moins ce qu’avait eu mon père)..
Aujourd’hui c’est .. ambulatoire. Bonjour – opération – au revoir ^^.
Pas que ca me dérange, je préfère être chez moi..

D’après le Doc, c’était important que je le fasse, j’aurais eu de gros problèmes dans les années à venir. Le chirurgien a naturellement de la peine à vulgariser les explications, mais de ce que j’ai pu comprendre :
– A droite c’est carrément deux veines qui partaient de la crosse (augmentation de volume par l’intermédiaire de laquelle la saphène se jette dans la veine fémorale au niveau de l’aine) et, il me semble, absence de valve! Ceci explique mes varices et ça aurait pu engendrer de gros soucis plus tard.
– A gauche c’est un peu plus bas que la saphène se séparait en deux.. ! Idem donc quant aux risques de reflux..

Convalescence :
Deux semaines avec bandage, je peux chaque jours marcher plus.. mais pas plus de 2-3 heures. Eviter absolument d’être statique debout et assis.
Après deux semaines, passage aux bas de compression.
Après quatre semaines, reprise de toutes activité sportives.. (OUF)
Les risques d’une reprise trop rapide ou trop exigeantes des activités –> Douleurs. Ce qui me convient totalement. J’accepte des douleurs du moments que ca ne m’empêche pas dans mes activités.. ^^

Le soir avant l’opération

 

DSC07098DSC07103DSC07104

Juste après

Opération retrait des varices par strippingDSC07106

Deux jours après

23 incisions ! 4 principales et 19 secondaires.. Ouch !

DSC07107DSC07110DSC07111

Wikipedia

Cause

L’hérédité est l’une des causes de l’apparition des varices. Plus il y a de membres dans une famille qui ont des varices, plus le risque est grand d’en avoir un jour.

Différents facteurs aggravants existent : grossesse (facteur hormonal) surtout si elles sont répétées, position debout ou assise prolongée, obésité, constipation, port de vêtements qui serrent (jarretières, gaines, bas), chaleur et certains exercices comme la musculation et l’haltérophilie, ils exercent une pression néfaste sur le réseau veineux, augmentant les douleurs aux jambes et les risques de varices chez les personnes prédisposées. Les hommes de grande taille ont également plus de propension à avoir des varices.

L’occlusion du réseau veineux profond (phlébite) entraîne également une dilatation du réseau veineux superficiel pour prendre en charge le retour veineux.

Le stripping

Le stripping consiste à enlever la veine saphène, le plus souvent avec ses branches « stripping + phlébectomies » sous anesthésie générale, rachi-anesthésie ou anesthésie par intumescence. Pour la grande saphène, une incision est faite au pli de l’aine, une autre à la cheville ou au jarret et pour la petite saphène, une incision derrière le genou et la deuxième également à la cheville ou au mollet. La saphène principale est enfilée sur toute sa longueur avec une tige souple qui attachée à une extrémité permet de l’extirper en la retournant comme un doigt de gant. Les complications peuvent être la phlébite profonde (5,3 %)5, une embolie pulmonaire (0,06 %), une complication au niveau des plaies comme une infection (2,2 %), une atteinte nerveuse avec anesthésie résiduelle au niveau de la cheville. Le taux de récidive est de 5-60 % à 10 ans selon les études. Il faut aussi souligner que cette chirurgie retire les troncs saphéniens qui peuvent être utiles dans l’avenir si le patient a besoin d’un pontage aorto-coronarien ou artériel des membres, car les troncs saphéniens, y compris chez le sujet porteur de varices, sont le plus souvent utilisables6

Dernières occupations..

C’est pas glorieux.. Aucune course depuis la dernière sortie à ski à Leysin du 01.04 où Lise c’est finalement élongé les ligaments du genou gauche..
Cette semaine la météo a été des plus démoralisante et je suis repassé chez mon osthéo qui a eut un grand travail, avec côtes déplacées, cervicales déplacées, bassin bloqué.. on dirait qu’à chaque fois je bloque de plus en plus. Faut dire, je me suis pris pas mal de gamelles lors d’une ou deux sorties, mais je soupçonnes que tous ces soucis ne proviennent pas (uniquement) de mes activités sportives..

J’ai également le moral pas très haut à cause du fait que lundi je me fait opérer des varices, pile au moment où les beaux jours semblent arriver et qu’il y a plein de belle neige en haute montagne..
Heureusement je pars pour deux courses ce WE..

Enfin bon, à quoi donc ai-je occupé utilement une partie de mon temps (le reste étant irrémédiablement perdu en lobotomie TV, car je dois l’avouer, j’ai pour l’essentiel regardé des films..) :

  • Documentation sur la photographie, théories (Photo longue pose, Photo ciel étoilé, Time Lapse, etc..) et matériel nécessaire (Trépied, Intervalomètre, Filtres ND, etc..)
  • Recherche d’un trépied répondant donc à mes attentes (stable mais portable). Ca semble de rien, mais c’est presque une quête…
  • Un minimum de lecture


Photographie

Après des jours de recherches, j’ai bien compris qu’un trépied à 50.- n’était pas une option, et que si on est d’accord d’investir des sommes substantielles en boitiers et optiques, il fallait impérativement faire de même pour le Trépied.

On arrive vite au Vanguard vs Manfrotto vs Cullman vs Gitzo (le top du top mais avec le prix qui va avec)

Ce n’est pas glorieux ici non plus, mais ne comptant pas payer 3 à 4 fois le prix, j’ai trouvé mon bonheur chez un chinois qui fait des copies de Gitzo de qualité : Benro.
Ils copient simplement Gitzo ..

Je souhaite un trépied type “Travel”, pour la rando, suffisamment léger donc mais suffisamment lourd en même temps (où ça un paradoxe?) pour la stabilité. Je le souhaite pliable en 4 sections max, toujours pour la stabilité (3 sections auraient été encore mieux, mais alors plié le trépied devient plus long et donc encombrant), avec une rotule Ball.
En fait, le nombre de paramètres à prendre en compte est assez conséquent..

Mon choix ? Le BENRO kit trépied aluminium Travel Angel Hybride A2682TB1

benro_travel_angel_a2682tbBENRO_Travel_Ange_Monopode-80

Les caractéristiques sont les suivantes :

Le kit trépied BENRO Travel Angel Hybride A2682TB1 à quatre sections, est conçu en aluminium lui permettant d’être à la fois résistant et léger. Les bagues de serrages facilitent le déploiement et le positionnement rapide de ce pied photo.Il offre un appui stable pour les plus lourds téléobjectifs en faisant donc le support idéal de votre appareil photo. Il est modifiable à souhait en monopode ou canne de marche en un tour de main. Il est livré avec une rotule de génération II B à friction réglable. Elle est équipée d’un niveau à bulle et de trois molettes indépendantes à la fois précises et robustes. Une graduation de 0 à 360° permet d’ajuster l’alignement afin de réussir les prises de vues panoramiques.
Caractéristiques détaillées du kit trépied BENRO Travel Angel Hybride A2682TB1 Aluminium

Nombre de sections : 4 en aluminium
Diamètre maximal : 28.6 mm
Diamètre minimal : 18.4 mm
Hauteur maximale : 1645 mm
Hauteur maximale monopode : 1710 mm
Hauteur replié : 460 mm
Poids : 2.14 kg
Charge admise : 12 kg
Sac et courroie fournis

Pour les filtres ND, On trouve sur amazon un kit de trois NDs à priori de qualité pour un prix raisonnable :

Haida PRO II Digital MC (multicouches) – Ensemble de Filtres à densité neutre minces composés ND8, ND64, ND1000 de 67mm y compris un conteneur de filtres avec un dispositif de protection des filtres et des bouchons d’objectif Pro

51TDbrPrL8L._SL500_

Malgré la Météo, j’ai pu sortir mon appareil et faire un deux essais

DSC00010DSC00014

DSC00031DSC00033-LR-001

DSC00034 Panorama (4096x1582)
Je profite d’une courte éclaircie, mais les nuages menacent..


Lecture

J’ai délaissé pour un temps les lectures sur la Franc-Maçonnerie, les Illuminati, le Satanisme etc.. J’ai lu et ai vu des choses bouleversantes sur ces sujets, toutes des plus concrètes..  Je compte toujours écrire dessus, mais je m’offre un break salutaire.

J’avais besoin de (re)lire des choses édifiantes et saines (c’est un choix, un parti pris..)

Donc après avoir mis de côté les livres sur la FM.. je me suis fait du bien en parcourant certains de mes livres essentiels. Puis à la librairie, je tombe sur exactement ce dont j’avais besoin. Des petits livres d’extraits d’œuvres majeures puisés dans un peu toutes les sagesses/traditions (philosophie, bouddhisme zen, Chrétienté, philosophie)

C’est une collection de petit livres au éditions folio 2€ sagesses
Voici ceux que j’ai déjà pris..

41zEwJIjMzL._SL500_717Fc5pXw6L._AA1500_41Q6wSs8oDL._SL500_416gFqUUAgL._SL500_AA300_41DOUsYDXyL._SL500_81kyM0Y5Q7L._AA1500_

Je ne les ai pas encore tous lus, mais j’ai déjà particulièrement aimé relire Sénèque et retrouver quelques discours sur le Tao.

Je suis plus dérouté par les extraits de Dôgen, mais rien d’étonnant à cela s’agissant de Zen, n’est-ce pas? J’ai également été quelque peu étonné par certains absolutisme et propos presque agressifs qu’on y trouve.. Je ne suis pas habitué à cela dans les textes sacrés asiatiques.. mais pour tout dire, c’est vrai que je connais très peu le Zen et les oeuvres Japonaises. Si je devais faire un choix, je choisirais le Petit Véhicule..


Extraits

« Pour qui ignore à quel port se rendre, aucun vent n’est propice. »
Sénèque, Lettre 71 à Lucilius

Décidément comme j’apprécie ce philosophe.. Même sur un thème qui pourrait sembler secondaire, les autorités (public), il arrive à apporter matière à réflexion..

..Les personnes, à qui la sécurité publique sert beaucoup leur dessein de bien vivre, honorent nécessairement comme un père l’auteur de ce bien, beaucoup plus que ne le font ces agités, placés au centre des affaires, qui doivent beaucoup aux princes, mais qui ont également des exigences auxquelles il est bien impossible qu’aucune libéralité n’arrive jamais à correspondre, car leurs désirs croissent à mesure qu’on les satisfait. Quiconque ne pense qu’à recevoir oublie ce qu’il a reçu, et le plus grand mal provenant de cette avidité, c’est l’ingratitude..

Plus loin :

.. Tel est le vice de toute ambition: elle ne regarde point derrière elle. Ce n’est pas seulement l’ambition qui est sans repos, mais le désir en général, car, dès qu’il est satisfait, il renait.

Sénèque, Lettre 73 à Lucilius

Bien évidemment, Sénèque aborde d’autres sujets plus fondamentaux, tel le bien et le mal, le bonheur et le malheur.
Sénèque était un philosophe stoïcien contemporain de Jésus.

Du côté de Tchouang-tseu (J’ai délibérément choisit des extraits qui ne traitent pas explicitement du Tao..)

.. Lorsque l’eau est tranquille, elle peut refléter la barbe et les sourcils et sa surface est si unie qu’elle peut servir de niveau au maitre charpentier. Si la tranquillité de l’eau permet de refléter les choses, que ne peut celle de l’esprit ?..

..Son esprit s’absorbant dans l’un, il soumet tous les êtres. C’est à dire qu’ayant trouvé le vide et la quiétude, il les étend à l’univers et les communique à tous les êtres, c’est cela qu’on appelle la joie du ciel. La joie du ciel est entretenue dans l’univers par l’âme du saint..

.. car les paroles vulgaires l’emportent. On ne peut arriver au but en laissant pendre ses talons dans le vide. Au milieu d’un monde qui s’égare, comment moi, qui cherche le vrai chemin, puis-je le trouver? Je sais que c’est impossible. Je sais aussi que si je veux le contraindre, ce monde, je commettrai une erreur de plus. Mieux vaut le laisser tel qu’il est, sans chercher à le stimuler et vivre ainsi avec lui sans souci.
A minuit, une femme laide mit au monde un enfant. Elle s’empressa d’éclairer sa chambre pour regarder avec anxiété si son enfant lui ressemblait…

.. La vertu du souverain ou du roi vise à se conformer au ciel et à la terre, au Tao et à la vertu. Cette vertu a pour règle le non-agir. Celui qui n’agit pas met le monde à son service et pourrait faire d’avantage ; celui qui agit se met au service du monde et n’y suffit pas. C’est pourquoi le non agir était en honneur dans l’antiquité ..

.. On scie le tronc d’un arbre séculaire pour en faire des vases sacrificiels que l‘on peint en vert et en jaune. Ce qui reste de cet arbre est laissé dans le fossé. Si l’on compare les vases sacrificiels au reste de l’arbre, les uns sont beaux et l’autre est laid;  mais les vases sacrificiels et le reste de l’arbre ont également perdu leur nature Première. De même Tche d’une part, Tseng et Che d’autre part ont l’un comme les autres perdu leur nature originelle, bien qu’au point de vue de la moralité, la conduite du premier contraste avec celle des seconds.

La perte de la nature peut s’opérer de cinq manières, En premier lieu, les cinq couleurs fatiguent les yeux et troublent la vision ; en deuxième lieu, les cinq sons fatiguent les oreilles et troublent l’ouïe; en troisième lieu, les cinq odeurs enfument le nez, l’obstruent et montent au cerveau ; en quatrième lieu, les cinq saveurs gâtent la bouche et la rendent malade, inapte à savourer; en cinquième lieu, les attirances et les dégouts troublent l’esprit et rendent excitable. Telles sont les cinq catégories de maux qui affligent l’homme.
Cependant, les philosophes Yang et Mo s’efforcent de se présenter comme ayant chacun raison. Moi, je ne suis pas de leur avis. Si le bonheur implique encore la dépendance, on peut dire que la tourterelle en cage est heureuse. De même si celui dont les attirances et les dégouts à l’égard des Sons et des couleurs obstruent sa vie intérieure, qui porte le bonnet de fourrure ou le chapeau orné de plumes de martin-pêcheur, la tablette et la longue ceinture comme insignes de sa fonction, si celui dont l’âme est obstruée et le corps ligoté peut être considéré comme heureux, on peut en dire autant pour les criminels dont les bras et les doigts sont entrecroisés et pour le tigre et la panthère que l’on a enfermés dans un sac avant de les mettre en cage.

Dans ce dernier passage, on remarquera qu’il n’y a que 5 sens énumérés. Comparativement au bouddhisme où l’on en reconnait 6 :

  1. La Vue
  2. L’Ouïe
  3. L’Odorat
  4. Le Gout
  5. Le Toucher
  6. Le Mental

Mais peut être que le 5e sens du texte regroupe les sens 5 et 6..

en cinquième lieu, les attirances et les dégouts troublent l’esprit et rendent excitable.