Premiers vols en solo… et premier atterrissage improvisé (et brutal)…

Certains diraient que “C’est signé”.. Mais donc voilà, effectivement je suis partis d’un site que je ne connaissais pas, Chamossaire (au-dessus de Roc-D’Orsay), et un manque d’assurance me fit prendre une mauvaise décision..

En fait il y avait une crête que je n’étais pas sûr d’arriver à passer, suite à un décollage que j’ai trouvé très très faible en portance, et je me suis dit “vas à droite je pense que tu vas pouvoir prendre de l’altitude de ce côté et pouvoir passer la crête”.

Sauf que je ne pourrais pas prendre suffisamment d’altitude. Je vais me battre un bon moment, entre 40 à 60 minutes, mais je vais inéluctablement perdre de l’altitude et vais devoir atterrir là où je le pourrais..

instantané_001
Rapidement, je prends connaissances des possibilités d’atterrissage de secours..

Ce sera une prairie dans un lieu appelé Hauta Crêtaz

instantané_006

Les conditions ne sont pas terribles, avec pas mal de turbulences.. et rapidement je perds beaucoup d’altitude..

Aie, je vais devoir me poser avec en plus le vent au cul ..

instantané_001_
Je passe assez de justesse les arbres..

.. et le choc sera plutôt brutal..car quelques mètres avant de toucher le sol, je me fait dégueuler (chute brutale de portance)! Je m’estime heureux de ne rien avoir de cassé, juste une cheville foulée!

instantané_007
Ceci n’est PAS normal ni souhaitable!! ^^

Je me demande comment repartir d’ici. Je demande à une charmante famille qui était dans le jardin de la maison/ferme familiale s’il y a un sentier qui remonte à Roc-D’Orsay.. Elle me dit que oui mais que le sentier est fermé..

Finalement le mari m’amènera en voiture jusqu’au lac de Chavonnes! J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de chance (ou de bon karma^^).

Je rejoins donc ma famille après une petite rando de 30 minutes, puis me décide à quand même descendre en vol de Roc-D’Orsay jusqu’à l’atterro de Marignac, à Villars.
Cette fois je décolle depuis le déco du Roc-D’Orsay.

instantané_003

J’essaie de tenir quelque minutes.. mais il me faut assez rapidement me préparer à atterrir sur le terrain de Villars.

instantané_004

L’Attero n’est pas idéal, en pente, avec quelques turbulences. Mais j’arrive à me poser délicatement, sur le pied gauche..

instantané_005

Voilà.. une journée riche en expériences.. et un pied droite qui a bien souffert.. (il avait déjà pris cher lors d’un atterrissage au Déco de Sonchaux..)

J’aurais peut-être du me tenir à mon projet initial, amener ma famille à Sonchaux..

 

La vidéo du choc à l’atterrissage

..

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s