Emosson – Champéry – J02 (29.08.2013)

Une grosse, très grosse journée, où je vais me décider avec déraison à faire deux cols, présentant environ 1200m, mais bien plus en effort.. décision lourde de conséquences mais riches de réflexions..
Je retrouve par contre enfin de la belle Montagne et vais pouvoir faire de belles photos de ciels de nuit avec le centre de notre galaxie pas loin!

Deuxième jour donc. Le temps est meilleurs et je peux apprécier le coin. Je regarde par contre déjà avec un peu d’appréhension la montée vers le col juste en face..

DSC01302 Panorama (14000x5471)
Plan de Marais, avec le Col de Fenestral en haut à droite.

Voyez-vous où est mon bivouac?

Emosson - Champéry - J02

La montée vers le col est bien pentue.. je peine..
J’ai l’impression que l’effort à fournir correspond à un X2 comparativement d’avec un sac de rando en cabane (10ko). Ces 500m environ me semblent correspondre à 1000m..

Emosson - Champéry - J02

J’arrive au col.

 Emosson - Champéry - J02
Vue sur le Luisin au nord.

Emosson - Champéry - J02
Vue sur le chemin parcouru au Sud, avec le massif du Mont Blanc en fond.

Je décide de manger au Col. Vu l’effort et la pénibilité, j’envisage de rester bivouaquer une fois en bas dans la vallée d’Emaney.

En descendant, une superbe vue doit normalement se présenter sur les Pointes d’Aboillon. Malheureusement une fois de plus, celles-ci sont sous les nuages.

Les conditions s’amélioreront toutefois plus tard, fort ’heureusement.

Emosson - Champéry - J02

Je traverse des passages délicats et de superbes coins que j’apprécie beaucoup. Voilà ce que j’appel faire de la montagne.. la toucher..

Emosson - Champéry - J02

J’arrive dans la vallée d’Emaney où se trouve une petite auberge. J’aurais dû rester y bivouaquer..

Emosson - Champéry - J02
Superbe vue sur les pointes d’Aboillon

Mais je me décide à repartir pour le col d’Emaney, motivé par le fait que l’ascension apparait moins pentue que pour le col de Fenestral, et par le fait que je conçois difficilement de faire le Tour en 10-11 jours, si je ne peux pas fournir plus de 500-600m de dénivelé par jour!

Je m’inquiète également de plus en plus pour mes jambes, et j’envisage le pire pour la partie française (1000m de descente d’un coup dans une étape, plus de 1000 de montée d’un coup dans une autre, à moins de faire des bivouacs.)

Bref, je part pour le Col d’Emaney, sachant que le Lac de Salanfe et les Dents du Midi m’attendent derrière.

Emosson - Champéry - J02Emosson - Champéry - J02
En route vers le col et vue sur le col de Fenestrale en face.

J’arrive au Col.. et les Dents du Midi sont sous les nuages. La situation s’améliorera pendant la descente

Emosson - Champéry - J02Emosson - Champéry - J02

Je croise de sympathiques vaches..

Emosson - Champéry - J02Emosson - Champéry - J02

Je me dépêche d’arriver au barrage de Salanfe.. pour découvrir qu’il est fermé et qu’il faut le contourner. Je peste car je n’en peux plus.

Je vais venir Lise pour rien jusqu’au Vallon de Van, me rendant compte que le trajet à pied qu’elle aurait eut à faire était bien plus grand que dans mes souvenirs (j’avais envisagé de me délester). Je suis très navré et désolé..

Ereinté, je me décide à souper dans l’auberge de Salanfe, après avoir planté mon bivouac en retrait plus haut et derrière.

La nuit arrivée, je me rends compte qu’une superbe nuit étoilée se présente, et j’en profite pour faire de très belles photos.

Emosson - Champéry - J02

Emosson - Champéry - J02

Je passe une nuit horrible, remplis de mauvais rêves/songes, de réveils, de douleurs..

J’envisage sérieusement d’abandonner, cogite pendant ce qui me semble être des heures, envisageant pleins de scénarios (rentrer par Salvan, rebrousser par le Col d’Emanay, continuer jusqu’à Champéry..)

Côté réflexion :

La révélation du bouddha face à la Lire aux trois cordes présentée par Indra me saute au visage! Trop détendue la Corde n’émet aucun son, trop tendue elle casse, seule celle équilibrée (la Voie du Milieu) convient.

Tout cela aggravé par le fait que je me nourrit insuffisamment (juste un peu de riz).

Porter tout ce matériel était de trop, relativement à mes capacités et mes objectifs :^
– de cadences (1000-1200m par jours)
– de lecture, de méditation et d’appréciation général (impossible quand on est brisé/trop souffrant)

Emosson-Champéry-J02-TrajetEmosson-Champéry-J02-Profil

..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s